vendredi 26 avril 2013

Chaussures : ma vie, mon oeuvre : introduction



Et dire qu'il n'y a pas si longtemps (5 ans) je devais avoir maximum, toutes catégories confondues, 10 paires... Aujourd'hui, Je ne sais pas combien j'ai de chaussures, mais je pense dans les 70 paires... On pourra faire le point à la fin des 6 chapitres de cette saga, qui pourront être un peu aléatoire (ex : les sandales à talons seront rangées dans le C. IV).

I : Les tennis
II : Les sandales
III : Les plates
IV : Les talons
V : Les montantes
VI : les autres

J'ai commencé à m'acheter plus de chaussures (et plus de tout...) quand j'ai commencé à travailler. Mais cela restait raisonnable je pense : une paire estivale et une paire hivernale (sandales versus ballerines généralement). Cela est devenu un peu hors de contrôle quand j'ai d'une part découvert la joie de l'achat en ligne et d'autre part quand j'ai arrêté avec mon complexe grand pied. Je chausse suivant les marques/modèles du 41, 41 et demi, 42, et même comme cela pour certains modèle mon pied ne rentre pas... Donc cela me décourageais vite, surtout que je n'aime pas vraiment faire les magasins quand cela demande de l'interaction avec des personnes, et pour les chaussures, il y a passage obligé avec unE vendeurSE. L'achat en ligne a tout changé : possibilité de pouvoir trouver tous les modèles, à sa taille présumée, et de profiter de promotion à peu prêt constante, en sachant que je n'hésite jamais à renvoyer. Ainsi je ne considère plus comme avant que trouver une paire de souliers c'est hors de propos. Comme pour la mode, c'est en désir en perpétuelle renouvellement, on la notion de besoin est sans cesse réévaluer.

Si je fait ce bilan c'est aussi pour me rappeler l'étendu de mes possessions et m'aider à me "contenter" de tout cela, car je n'ai plus les moyens de continuer cette folle épopée.

Rendez-vous demain pour le premier chapitre : Les Tennis...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire